ma tribune dans le JAS d'octobre 2020