Elus

Depuis 2014, les Parisiens ont la possibilité d’imaginer et de voter des projets avec la mise en place d’un budget participatif et de contribuer concrètement à la fabrique de la ville. L’année 2019 a permis à plus de 200 000 participants de prendre part au vote, numérique et physique, soit 10% de plus que l’année dernière.

La Mairie de Paris débloque 100 millions d’euros par an pour son budget participatif

Le cabinet Environnement & Société propose aux communes bretonnes une gamme de services d’études et de conseils en sociologie leur permettant d’intégrer dans leurs projets d’aménagement, les attentes et les besoins réels des habitants, actuels et futurs, en matière d’habitat, de déplacement, de qualité des équipements et des espaces publics. Au fil des missions, E&S a complété son savoir-faire par une expertise en concertation, représentative et opérationnelle.

La participation citoyenne est-elle devenue incontournable pour l'aménagement des communes ?

Le petit village d’Ayen a décidé de poursuivre sa stratégie d’implication des habitants en s’engageant dans un projet pédagogique baptisé « Préjugix 400mg ». Le but : retisser une proximité avec les habitants et développer de nouveaux outils participatifs au service du mieux vivre ensemble.

Préjugix400mg, le médicament anti-préjugés fabriqué à Ayen (19)

Afin d’accueillir de nouveaux habitants, Saint-Pons, en Ardèche, avait besoin de fonds pour rénover le bâti communal et étendre son école. Le pari du maire, qui s’est tourné vers un financement participatif en ligne, s’est révélé concluant dans cette commune rurale de 310 habitants : plus de 11 000 euros ont été récoltés en deux mois, en 2018, permettant de financer une cloison amovible dans l’école rénovée et agrandie.

Quand le financement participatif transforme l'école du village

Maire de Loos-en-Gohelle depuis 2001, Jean-François Caron imagine une transition démocratique et solidaire, initiée par les habitants, propulsée par les pouvoirs publics. Loos-en-Gohelle s’est alors engagée dans la construction d’un territoire qui tente de répondre aux exigences du développement durable. Plus inclusive et plus attractive, un dispositif participatif pour l’initiative citoyenne ouvre la porte à l’innovation : le fifty-fifty.

Loos-en-Gohelle amplifie les initiatives citoyennes grâce au fifty-fifty

Dès fin 2017, la Région Bourgogne-Franche-Comté s’est interrogée sur l’intérêt des Bourguignons-Francs-Comtois pour les questions et les élections européennes. Aussi, indépendamment de la démarche des consultations citoyennes sur l’Europe décidées ultérieurement au niveau européen, la Région a souhaité impliquer des citoyens dans cette réflexion. Ainsi, en 2018 ce sont, 50 personnes qui sont réunies 3 journées entières pour délibérer sur la question « l’Europe est-elle toujours une bonne idée ? ».

La Région Bourgogne-Franche-Comté organise des Journées Citoyennes sur l’Europe

Les habitants de Montauban peuvent, depuis juin 2016, informer la mairie en cas de dégradations ou d’anomalies dans l'espace public via une nouvelle application. Un bon moyen de faire participer les citoyens à la vie de la cité et d’améliorer la relation des usagers avec la municipalité. Pour les élus, cet outil permet aussi de mesurer la qualité de vie dans les différents quartiers.

A Montauban, Tellmycity rend les usagers acteurs de la qualité de vie dans leur quartier

Dès 2016, la Région Occitanie a mis en place la votation régionale. Ce système permet l’organisation d’un vote auprès de tous les habitants du territoire, âgés de 15 ans et plus, sur un sujet lié à une compétence de la Région et intéressant une partie significative de la population. Zoom sur une démarche qui met l’innovation au cœur des méthodes des élus, des agents et des citoyens en région Occitanie.

L’Occitanie expérimente la votation citoyenne à l’échelle d’une région