Ressourcerie alimentaire

Lundi 7 juin 2021 - 09:32

Le projet de « Ressourcerie alimentaire » fait suite aux différentes expérimentations concluantes des « Cantines de la fourmi » proposées ces trois dernières années à Morlaix dans le cadre de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, et qui consistaient à valoriser la casse des distributeurs et les produits hors calibre des producteurs, en repas pour tous à 1€. Mais le gaspillage alimentaire ne se limite pas à une semaine dans l'année, et plusieurs acteurs du territoire se sont donc rassemblés autour de l'intérêt commun de développer un lieu pérenne proposant un ensemble d'activités autour de l'alimentation durable : lutte contre le gaspillage alimentaire mais aussi circuits-courts, sensibilisation aux produits locaux et de saison, etc.

 

Territoires

Région(s)
Département(s)

Domaine

Outils

Contexte

Méthodes / Outils

Objectifs et méthodes

La « ressourcerie alimentaire »
Le projet est de créer un lieu proposant un ensemble d'activités en lien avec l'alimentation durable :
- restaurant végétarien le midi, intégrant la casse des producteurs agricoles du territoire, et pour les autres ingrédients des produits bio et le plus possible locaux,
- cantine solidaire le soir ; repas sur place et à emporter avec les excédents des cantines collectives,
- atelier de transformation des invendus alimentaires,
- épicerie à prix libre avec les surplus et produits transformés sur place,
- ateliers réguliers, rencontres et conférences autour de l'alimentation durable, de la fourche à la fourchette, de l'exigence environnementale à la gastronomie,
- etc.

But : « Mieux vivre ensemble ici et maintenant à travers l'alimentation »

Ce lieu reposerait sur un fonctionnement participatif avec des adhérents bénévoles participant aux activités à raison de 3h par mois par exemple, leur donnant ainsi accès à des tarifs moindres pour le restaurant et les ateliers, et aux services tels que l'épicerie et la distribution du soir. Un atelier d'insertion est envisagé pour la collecte des matières premières et de la cuisine.
Ce modèle permettra certes de proposer des repas au restaurant à une partie de la population ne pouvant y accéder régulièrement, mais il a aussi été pensé afin que ce lieu soit l'occasion d'échanges entre des publics variés, autour d'un projet plus global de promotion d'une alimentation durable pour tous. C'est pourquoi un modèle avec contre-don en termes de temps donné est souhaité, afin de n'être ni dans l'assistanat ni dans la stigmatisation. Pour ces mêmes raisons, le lieu devra être central et agréable, afin d'accueillir un public le plus divers possible.

Thématique d'inspiration
Problématique
Collaboration entre professionnels et habitants