L'Ile d'Yeu : Mobilisation des propriétaires et concertation pour la remise en culture de terres en friches

L’Ile d’Yeu couvre 23 km2. Son économie (agriculture et pêche) a longtemps permis de faire vivre sa population mais elle vit désormais principalement du tourisme, une activité saisonnière qui rend son économie vulnérable et qui transforme ses paysages.

Les enjeux

L’agriculture a subi plusieurs coups durs : essor de la pêche, puis du tourisme et de l’urbanisation. Les rares agriculteurs ayant résisté ou cherchant à s’installer aujourd’hui sont à l’étroit. Il existe pourtant des terres à l’abandon, appartenant à des locaux ou achetées par des résidents, mais les propriétaires ne sont pas toujours enclins à les louer à des agriculteurs, pour diverses raisons : spéculation foncière, crainte des nuisances, etc. Sur ces terres non cultivées, les friches se sont installées, occupant aujourd’hui un quart du territoire. Les friches produisent une uniformisation du paysage qui peut nuire à la biodiversité, appauvrir les sols et rendre ces espaces impénétrables. Le projet Terres Fert’île est porté par le Collectif Agricole, une association composée d’agriculteurs et de consommateurs. Il se donne pour objectif d’aider les porteurs de projets agricoles à mobiliser des terres pour y développer des activités de production. Les objectifs sont nombreux : accroître l’autonomie alimentaire de l’île, restaurer la fertilité des sols en friche, favoriser la biodiversité, développer des activités durables toute l’année, valoriser la ressource en bois, entretenir les milieux, développer les circuits courts…

Bilan

Acteurs

Les acteurs

L’action du Collectif agricole vise la remise en culture des terres de l’île qui sont classées en zone agricole. Pour cela, le Collectif souhaite créer une dynamique autour de la question agricole et mobiliser les acteurs, définir au travers d’une concertation locale les moyens de remise en valeur de ces terres, installer et accompagner des porteurs de projets (agriculture, arboriculture, élevage, sylviculture…) et favoriser les circuits courts. Pour cela, le Collectif a échangé ses réflexions avec Yeu Demain, une association de protection de l’environnement et est appuyé par l’association Terres de Lien Pays de la Loire. C’est ainsi qu’est né le projet Terres Fert’île, ensuite soutenu par la mairie de l’île d’Yeu. Tous ces acteurs sont réunis au sein d’un Comité de Développement de l’Agriculture (CDA) qui rassemble aussi des agriculteurs non adhérents au collectif et pourra rassembler d’autres personnes intéressées, notamment des propriétaires fonciers. Ce Comité multi-acteurs constitue le Comité de pilotage du projet.

Domaine

Secteur(s)

Outils

Contexte

Infos

Objectifs
Mobiliser les habitants ou les parties prenantes