Etude de faisabilité sur l'habitat partagé

Cécile Malfray
Mardi 3 novembre 2020 - 09:19
Parmi les 13 actions territoriales de l’Agenda 21 de la Ville d’Angoulême, définies en concertation avec les services de la collectivité, les habitants et les acteurs du territoire, figure l’action « Etudier la cohabitation intergénérationnelle ». Pour la mettre en œuvre, la municipalité a souhaité constituer un groupe de travail pluri-acteurs mandaté pour étudier de manière concertée les conditions de la mise en œuvre d’un projet de cohabitation intergénérationnelle sur le territoire de la Ville d’Angoulême. Près d’une quarantaine d’invitations ont été envoyées aux différents acteurs du territoire angoumoisin concernés par les problématiques relatives au logement, aux aînés et aux jeunes, pour les convier à une première réunion en octobre 2015. L’intitulé du projet a évolué au cours de la démarche : les termes « habitat partagé » ont été privilégiés à ceux de « cohabitation intergénérationnelle » afin d’ouvrir la réflexion à des publics plus larges : jeunes (étudiants, apprentis, stagiaires...) et accueillants (foyers ayant une chambre libre à mettre à disposition en échange de menus services et/ou participation aux charges du logement : retraités, personnes âgées, familles...).

Bilan

Acteurs

Les acteurs

Les porteurs de projet La Ville d’Angoulême : élue en charge de la solidarité, de la famille et des personnes âgées, la mission Agenda 21-Développement durable Le CCAS de la Ville d’Angoulême Les participants aux groupes de travail
  • Collectivités territoriales et services de l’Etat
  • Associations familiales
  • Associations de retraités
  • Associations d’aide à domicile
  • Organismes pour la jeunesse
  • Organismes habitat et logement
  • Bailleurs public et privés
  • Foyer et résidence de jeunes travailleurs
  • Chambre de métiers et artisanat
  • Université et écoles supérieures
  • Centre socioculturel et comité de quartier
Bilan

Eléments de bilan

Points forts et/ou réussites Une élue référente disponible et très engagée dans la démarche, qui a découvert et apprécié l’animation de réunions sur un mode participatif, et selon une progression De nombreux acteurs locaux ont répondu présents, révélant la pertinence de traiter cette thématique innovante Une mobilisation de nouveaux partenaires pour la Ville, qui a fait émerger de nouveaux partenariats La rencontre entre des acteurs locaux qui n’avaient encore jamais eu l’occasion de travailler ensemble Les participants au groupe de travail ont été invités à présenter au Maire, aux côtés de l’élue référente, le travail réalisé. La poursuite de la démarche accompagnée par l’Ifrée sous forme de 3 autres réunions du groupe de travail animée par la Ville afin de préparer la phase opérationnelle du projet De nouveaux projets ont découlé des coopérations nées lors de ce travail collectif : projet de jardins partagés, rénovation et mise à disposition par deux bailleurs privés de logements vacants dédiés à la cohabitation intergénérationnelle… Points faibles et/ou difficultés/limites perçues La volonté de l’élue référente de voir se concrétiser rapidement la réalisation du projet a parfois empêché l’écoute des participants, la prise en compte de leur expertise et de leurs propositions Les propositions formulées par le groupe de travail n’ont quasiment pas été reprises par l’élue Un acteur important ayant déjà engagé une réflexion sur la même thématique et s’étant proposé pour se lancer bénévolement dans une phase expérimentale aux côté de la Ville n’a pas pu trouver sa place dans le projet Quelques chiffres
  • 3 réunions de pilotage
  • Une quarantaine d’invitations envoyées
  • 3 réunions du groupe de travail
  • 23 participants présents à au moins une réunion
  • En moyenne 15 participants par réunion
  • Une quinzaine de personnes rencontrées en focus-groupes

Domaine

Outils

Mots cles

Infos

Objectifs
Consulter, recueillir des besoins