Julien Didry (Maire)

Labellisée Ville Internet 5 arobases, Bras sur Meuse fait partie de ces rares communes rurales très en pointe dans les usages numériques, toujours prête à expérimenter de nouveaux usages. En matière de participation citoyenne, existe ainsi depuis plusieurs années un groupe Facebook fermé, strictement réservé aux Brasiliens. Un lieu pour débattre des sujets du quotidien et où la mairie lance régulièrement des mini sondages pour solliciter l'avis des habitants. "Un outil très efficace mais sur lequel la commune n'a pas totalement la main, Facebook pouvant changer à tout moment ses règles et fonctionnalités" explique Julien Didry, maire de la commune.

La commune, relais démocratique de proximité

A l'occasion du Grand débat national, impulsé par le Président de la République en décembre 2018, le maire a souhaité que les Brasiliens puissent s'exprimer. "Les communes ont un rôle de médiateur entre l'Etat central et les habitants. En tant qu'interlocuteur de proximité, nous sommes particulièrement bien placés pour recueillir l'avis des gens de manière neutre et impartiale" souligne-t-il. Aussi, parallèlement à la réunion publique organisée à Verdun par la préfecture "où les têtes grisonnantes ont tendance à dominer", le maire a souhaité tester un outil numérique innovant, plus accessible à la jeune génération.

Un questionnaire, quatre séquences

La commune a opté pour la plateforme de consultation de Vooter (500 euros/ an), qui permet de réaliser des sondages en ligne tout en garantissant l'anonymat des répondants et une pleine maîtrise des données par la collectivité. Le sondage reprenait strictement les 80 questions du grand débat national et ses quatre thématiques : transition écologique, fiscalité́ et dépenses publiques, démocratie et la citoyenneté, organisation de l’État et des services publics. La plateforme a permis cependant de séquencer le débat – quatre appels à participer autour des quatre thèmes – et de le répartir sur un mois. L'espace numérique local, le Numéripôle a mobilisé ses animateurs pour accompagner ceux qui le souhaitaient dans l'installation et l'usage de l'application.

Un outil mobilisable à tout moment

Au total, une cinquantaine de foyers ont utilisé l'outil, générant plus de 800 réponses aux questions ouvertes et fermées conçues par le gouvernement. "Un chiffre tout à fait honorable compte tenu des 700 habitants qui peuplent la commune. Par ailleurs, 30% étaient des jeunes que l'on ne voit jamais aux réunions publiques" précise le maire. Les résultats du questionnaire, extraits en quelques clics du back office de l'application, ont été transmis à la préfecture, à l'association des maires et aux parlementaires. Les préoccupations des habitants se sont révélées très proches de celles qui ont émergé à l'échelle nationale. Depuis, la plateforme a été mobilisée pour demander aux habitants s'il convenait d'aider financièrement à la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Les Brasiliens se sont nettement prononcés contre. Il peut désormais être employé à tout moment par la commune pour solliciter l'avis des habitants, avec toutefois une préférence pour les sujets locaux, "plus à même de susciter leur mobilisation".

Acteur

Acteurs

Ville de Bras-sur-Meuse, Numéripôle (espace numérique local)

Bilan

Bilan

50 foyers participants

30% de jeunes

800 réponses

Territoires

Région(s)
Département(s)

Domaine

Domaines

Outils

Contexte

Méthodes / Outils

Structure

Structure d'accompagnement du projet