Titre term
Insertion
Chapo

Ce support présente aux collectivités de nouveaux modèles d'intervention dans le domaine de l'insertion des personnes éloignées de l'emploi. Au lieu de maintenir les personnes en situation d'exclusion dans des dispositifs de survie, des stratégies émergent et s’appuient sur des capacités d’accueil et d’accompagnement adaptées, construites en réseau et dans la durée.

Bloc je participe

Accélération de projet

Suivi en temps réel

Liste de diffusion

Je participe

 

Nous cherchons à maximiser les coopérations. Partagez votre engagement !

Je suis une collectivité, je souhaite préciser mon besoin sur cette thématique

Service public de l’insertion et de l’emploi

Jeudi 3 juin 2021 - 13:52
Soumis par morganeluraski le jeu 03/06/2021 - 13:38

Au cœur de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, le Service public de l’insertion et de l’emploi - SPIE - répond à l’ambition que l’ensemble de celles et ceux qui veulent trouver une place par le travail et l’activité dans la société y parviennent. Cette volonté repose sur la conviction qu’il faut favoriser la sortie durable de la pauvreté en renforçant l’accompagnement des personnes vers l’emploi.

L’ambition du SPIE est de garantir le droit à un parcours personnalisé à toute personne rencontrant des difficultés sociales ou professionnelles à entrer sur le marché du travail.

L’État soutiendra 30 territoires en 2021. Il investira également dans de nouveaux services numériques à disposition des acteurs de l’insertion pour faciliter la coordination des professionnels et des parcours. Il accompagnera les territoires dans cette dynamique nationale afin d’assurer un service universel.

En quoi consiste le Service public de l’insertion et de l’emploi (SPIE) ?

Il ne s’agit pas d’un nouvel établissement mais d’une méthode pour que toutes les structures appelées à intervenir dans le parcours vers l’emploi d’une personne (conseil départemental, Pôle emploi, Caisse d’allocations familiales, Cap emploi, mission locale, associations, CCAS, etc.) se coordonnent et simplifient ses démarches.

Dans chaque territoire, les consortiums d’acteurs doivent mettre en place un ensemble de services communs :

  • un diagnostic social et professionnel systématique pour aider la personne à élaborer son projet professionnel ;
  • une coordination et un suivi partagé du parcours d’accompagnement vers l’emploi entre les professionnels des différentes structures ;
  • une coordination de l’offre d’accompagnement social et professionnel sur le territoire afin que les professionnels puissent proposer toutes les solutions pour aider la personne à réaliser son projet.

Pour faciliter la coordination, des services numériques seront développés au niveau national et mis à disposition des territoires qui le souhaitent :

  • création d’un carnet de bord numérique, une sorte de dossier unique d’insertion, qui sera partagé entre les professionnels de l’insertion et les personnes accompagnées afin d’éviter de partager deux fois les mêmes informations ;
  • renforcement du partage de données entre les acteurs de l’insertion, dans un premier temps entre Pôle emploi, la CAF et les conseils départementaux, afin de simplifier les démarches administratives ;
  • création d’une base comprenant l’ensemble des ressources accessibles aux usagers comme les formations ou les emplois.
A qui s’adresse le Service public de l’insertion et de l’emploi (SPIE) ?

Le SPIE concerne tous les personnes rencontrant des difficultés sociales et professionnelles dans leur accès au marché du travail : allocataires du Revenu de solidarité active (RSA), jeunes, personnes en situation de handicap, etc.

Chaque individu se verra proposer un parcours d’accompagnement personnalisé prenant en compte toutes ses difficultés pour s’insérer (logement, santé, mobilité, etc.). Ce parcours sera coordonné entre les différents professionnels pour lui éviter de multiplier les démarches. Un suivi dans le temps sera proposé.

Où seront déployés les Services publics de l’insertion et de l’emploi (SPIE) ?

Le déploiement des Services publics de l’insertion et de l’emploi (SPIE) est progressif. Après 14 premiers territoires en mars 2020, 31 nouveaux vont expérimenter le service. Ils seront rejoints à la fin de l’année par 35 autres territoires qui seront sélectionnés à l’issue d’un second appel à manifestation d’intérêt qui sera lancé mi-2021. Fin 2021, ce sont donc 80 territoires qui se seront engagés à mettre en œuvre le dispositif. A terme, il sera mis en place sur l’ensemble du pays.

Quel est le soutien de l’Etat ?

Pour soutenir le déploiement du SPIE, l’Etat consacre un budget total de 30 millions d’euros en 2021 : 15 millions d’euros pour soutenir la mise en œuvre des projets et 15 millions d’euros pour l’accompagnement technique national (les services numériques notamment).

Problématique
Prévention et de lutte contre la pauvreté (SPIE)
Thématique d'inspiration
Insertion sociale