Le citoyen : un défi pour le dialogue territorial ?