Qui sommes-nous ?

Avec Alertcys.io, protégez vos lanceurs d'alerte et participez à la transparence de la sphère publique. Alertcys.io est une plateforme créée en coopération avec la Chambre nationale des commissaires de justice, pour mettre les collectivités territoriales et les entreprises en conformité avec la loi Sapin II protégeant les lanceurs d’alertes, en vigueur depuis le 1er janvier 2018.
Le dispositif permet à la collectivité d’être informée, de prévenir et de traiter un fait de corruption, une pollution, une discrimination, une infraction au droit du travail, à la laïcité ou toute autre atteinte à l’intérêt général.

Description de nos services

Via un abonnement annuel, Alertcys prend en charge :
• Les dépôts d’alerte au sein de l’organisation ;
• L’analyse de leur recevabilité par un huissier de justice ;
• La transmission des dossiers anonymisés au référent alerte désigné par l’organisation ;
• L’accompagnement de l’huissier de justice pendant le traitement de l’alerte
• La destruction des dossiers d’alertes au terme des délais légaux.

Détails communs

La solution est développée sur une base open source.

Experiences

Dans une organisation, notre système a permis à un lanceur d'alerte d'informer l'organisation rapidement, au bon niveau et de manière strictement confidentielle de faits de harcèlement sur le lieu de travail. Informé, l'organisation a pu échanger avec le lanceur d'alerte via notre système sous la supervision d'un huissier de justice. Ceci permet au lanceur d'alerte d'échanger en toute confiance. Une fois, les faits caractérisés, l'organisation a a mis en place les mesures nécessaires, a pu informé le lanceur d'alerte de mesures prises et a ainsi probablement évité un drame humain.

Dans une autre organisation, un service avait laissé dérivé une procédure jusqu'à entraîner des faits de pollution. Cette dérive permettait aux employés de gagner du temps et simplifier leur charge de travail. Notre plateforme a permis à un employé de ce service de faire remonter les faits sous forme d'alerte de manière confidentielle au bon niveau hiérarchique. Il a pu le faire de manière confidentielle. L'organisation a été informée rapidement de cette dérive et a pu rappeler au service la procédure à appliquer. L'identité du lanceur d'alerte n'étant pas révélée à l'organisation, il n'a pas été mis en cause et a ainsi pu continuer à travailler au sein de son service.

Communs
Oui