Qui sommes-nous ?

L’assistance à la maîtrise d’usage (AMU) est avec l’ingénierie sociale participative, le coeur de métier de l’Atelier Pop Corn. Notre équipe pluridisciplinaire accompagne par la médiation et la transmission, l’habitant-e / citoyen-ne et les acteurs de la ville vers un territoire davantage « dialoguant ». Un liant entre ceux qui décident, fabriquent le territoire et ceux qui l’utilisent, le vivent.
Dans les processus de concertation, l’atelier Pop Corn anime des laboratoires d’idées, met en place, en amont ou en aval d’un aménagement urbain, d’une construction ou d’une éco-rénovation, des outils pédagogiques, des animations collaboratives et participatives basées sur les méthodes d’intelligence collective. L’atelier Pop Corn s’adresse à tous les citoyen-ne-s de 3 à 99 ans pour faire émerger des propositions constructives et favoriser la co-construction du cadre de vie à l’échelle d’un bâtiment de logements, de bureaux, d’équipements ou d’espaces publics.
L’atelier Pop Corn acculture celles et ceux qui pensent, bâtissent ou participent à transformer le territoire (élu.e.s, collectivités, aménageurs, bailleurs, architectes, bureaux d’études...), à intégrer l’habitant-e / citoyen-ne au plus tôt dans leur projet et ainsi participer à renouveler les pratiques. En parallèle, il s’agit de redonner une place à l’habitant-e / citoyen-ne en lui reconnaissant une expertise dans l’usage de son cadre de vie (logement, bureau, équipements de loisirs).
Ce ciment entre décideurs et usager-e-s permet de créer un cercle vertueux de la participation en contribuant à la formation et à l’information des habitant-e-s/citoyen-ne-s.
Autres atouts majeurs : il répond efficacement aux besoins du territoire, atténue le risque de clivage ou les conflits sur les projets d’aménagement ou de construction et permet également de mieux se rapprocher des performances environnementales visées en formant les usager-es.

Description de nos services

Si les démarches participatives développées par l’atelier Pop Corn revêtent différentes formes, elles n’en sont pas pour autant des outils à dupliquer sur tous territoires et dans tous contextes. Le plus important étant d’adapter les méthodologies et les outils à la finalité recherchée tout en prenant en compte le facteur humain de chaque projet. La première étape de tout projet de l’atelier Pop Corn est d’aller à la rencontre des acteurs qui font et agissent sur le territoire en question. Les observer, écouter et prendre en considération leur expertise d’usage est le préalable à toute concertation. Notre posture est «d’aller vers» et de ne pas attendre que l’on «vienne vers». Nous sommes également attentifs à la temporalité de nos actions au regard de l’avancée des projets : plus nous intervenons tôt, plus l’impact et les gains sont renforcés.

Nous avons accompagné

Lyon Confluence (69), Presqu'île Grenoble (38), Vaulx-en-Velin (69), Trévoux (01), Bron (69), Saint Priest (69), Rilleux-la-Pape (69)...

Détails communs

aux outils et plateformes de réflexion du réseau Ville et Aménagement Durable au Livre blanc de l'AMU publié par le réseau de l'AMU

Experiences

LE JEU DES PIONNIER.E.S
- MISSION : CONCEVOIR ET ANIMER UN JEU DE RÔLE AVEC LES HABITANT.E.S DU QUARTIER POUR LES QUESTIONNER SUR LES ESPACES PUBLICS EXISTANTS ET FUTURS
- LIEU : LYON CONFLUENCE (2ÈME)
- PRIX : TROPHÉE 2019 DE LA PARTICIPATION ET DE LA CONCERTATION
- MAÎTRE D’OUVRAGE : SPL Confluence
- DATE DE RÉALISATION DE LA MISSION : Octobre 2018 à Octobre 2019
- MONTANT DE LA MISSION : 10 000 €

Créé en octobre 2018 lors de l'ouverture de la Station Mue afin d'imaginer le futur espace public du Champ et les usages au coeur des 5,5ha arborés, le jeu des pionnier.e.s de l'atelier Pop Corn a pris une autre dimension en juin 2019. En collaboration avec le sociologue David Chevallier, l'atelier Pop Corn a défini une dizaine de personnages représentatifs des publics du quartier (salarié.e.s, habitant.e.s, étudiant.e.s, enfants, seniors, etc.).
Objectif du jeu : interroger et se projeter dans les espaces publics de la phase 2 du projet urbain. Les participant.e.s avaient comme mission d'endosser, avec l'aide de différents accessoires (poussette, trottinette, bagages, etc.), des rôles le temps d'une balade sur les futurs espaces publics. Des saynètes ont été improvisées pour imaginer les interactions positives et négatives à envisager. En fin de parcours, les participant.e.s renseignaient une cartographie du parcours pour traduire leurs ressentis, besoins et envies. Les éléments collectés sur les matériaux, les déplacements, la nature en ville, les usages ont été restitués à l'aménageur et l'urbaniste afin d'alimenter leur réflexion. Un point de départ pour des aménagements temporaires visant à préfigurer certains espaces

Contexte d'utilisation du produit

Cet outil nous permet d'aller au plus près des habitant.e.s - citoyen.ne.s à mobiliser. Nous nous installons en pied d'immeuble, dans la rue, dans les jardins publics, sur un marché ou sur un événement. Elle permet à la fois l'affichage et le recueil, l'interaction avec les participants.

Fonctionnalités du produit

Très facilement transportable, démontable, réutilisable, elle allie souplesse d'utilisation et efficacité dans le recueil de paroles.

Communs
Oui